Retour sur la partie “La Musique d’Erich Zann”, par A. Maignant

Retour sur une expérience hors du commun

J’ai souvent pratiqué du jeu de rôle sur table de type « Dungeon & Dragons » durant mon adolescence et ai redécouvert plus récemment les plaisirs de l’expérience dans le cadre des soirées à thème organisées par Ars Ludendi. Néanmoins, la partie organisée par Grégory Thonney et Jimena Marazzi le 17 avril 2018 sur le plateau du théâtre de la Grange ne peut s’apparenter à un JdR sur table ordinaire, ou du moins à l’idée « traditionnelle » que j’en ai toujours eu.

La table à laquelle je jouais se trouvait à côté d’un orchestre de six personnes et, le maître du jeu nous ayant fait croire qu’ils étaient là pour répéter et qu’il nous fallait partager la pièce, nous nous sommes tous retrouvés face à une mise en scène déjà exceptionnelle. Puis, nous avons rapidement compris que l’orchestre était là pour nous accompagner.

La partie (inspirée de l’univers de Lovecraft) tournait autour d’une intrigue dans laquelle la musique avait le premier rôle et l’orchestre est devenu un support pour la fiction mentale que nous nous construisions. Il en a résulté une expérience incroyablement plus immersive qu’une partie traditionnelle et dans laquelle nous étions pris par le double rythme de la voix du maître du jeu et l’orchestre.

Ayant un peu l’habitude du milieu théâtral et ayant assisté à diverses performances professionnelles centrées sur la fiction, j’ai eu la sensation de participer à une expérience nouvelle et particulièrement digne d’intérêt en ce que le ludique (le joueur est tout autant libre de prendre des décisions et de changer l’histoire) et le spectaculaire (l’immersion produite par la musique live était complète) se mariaient de manière nouvelle.

Je recommande ainsi l’expérience à tout joueur habitué ou néophyte (deux joueurs de ma table n’avaient jamais joué auparavant et ont été enchantés) ainsi que les événements d’Ars Ludendi qui sont toujours d’une grande qualité ! Je participerai à nouveau avec plaisir !

Aurélien Maignant

Lausanne le 27 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *